"L'ATLAS IS HERE" exposition du 2 au 30 Novembre

Publié le par l'art au garage

l-AtlascRebeccaYoung.jpg

 

 

Dans le cadre du Mois de la Photo Off, Galerie G acceuille une exposition personelle de l'artiste français L'ATLAS présenté par BOMBES PRODUCTION.

 

Après avoir été exposées en 2010 à la Biennale de Moscou Qui Vive - International Biennale for Young Art, puis à Marseille, les photographies urbaines de L’Atlas sont exposées du 2 au 30 novembre 2010 à la Galerie G.

 

Témoignage des oeuvres monumentales in situ de l’artiste dans les différentes villes du monde qu’il a parcouru, ses photographies gardent la trace de son trajet personnel. Réinterprétant l'alphabet latin en le soumettant aux techniques du Koufi, écriture arabe géométrique, L’Atlas invente une écriture très singulière, à la fois personnelle et universelle, graphique et labyrinthique, d’une grande force visuelle en phase avec l’esthétique urbaine de notre temps. Il affirme ainsi des séries de motifs récurrents qui viennent caractériser une recherche de pureté graphique, aussi bien dans la forme que dans l'usage parcimonieux des couleurs.

 

Parallèlement à ce travail photographique, des projections vidéos et des oeuvres originales seront présentées à la

Galerie G.

 

Les oeuvres de L’ATLAS ont notamment été présentées lors de L'invention du monde au centre Centre Georges Pompidou (2004), Graphology au Palais de Tokyo (2007), Né dans la rue à la Fondation Cartier (2009), TAG au Grand Palais (2009), Strates à la Maison des Arts de Créteil (2009), Toiles errantes à l'Ecole Spéciale d'Architecture de Paris (2009), Bonjour India à l'Alliance Française de New Delhi (2009)…

 

Vernissage le mardi 2 novembre à 19h.

 

La Galerie G est ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h

 

ou sur rendez-vous (contact 06 48 09 27 82, Stéphane Chatry, Bombes Production)

 

Galerie G

23 rue des Lilas

75019 Paris

01 42 40 15 10

Métro Place des Fêtes

 

L'atlas2©RebeccaYoung

Publié dans Expositions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article