APPEL à PROJET: thème: LA MIGRATION

 

routes et déroutes


avant-propos


Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un état. 

-Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. 

(articles 13.1 et 13.2 de la déclaration universelle des droits de l’homme, 1948)

Toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d’un étranger en France, sera punie d’un emprisonnement de 5 ans et d’une amende de 30000 euros. 

(article L622.1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers & du droit d’asile, en vigueur au 1er mars 2005)


Les temps changent on dirait.

Parce qu’en 2010 la France a ce visage grimaçant il semble plus que nécessaire de s’interroger sur ce phénomène naturel et ancien qualifié aujourd’hui par nos élites de « problème de société ».


De la migration


Depuis l’aube des temps l’homme n’a eu de cesse de se déplacer, pour améliorer son environnement le plus souvent, mais aussi parfois par simple curiosité et ce malgré les obstacles.

Si aujourd’hui la forme des déplacements a muté, les frontières ayant ralenti le processus, le phénomène migratoire reste plus que jamais d’actualité.

D’un certain point de vue opposé à un immobilisme mortifère on peut dire que la migration peut être perçue comme une des manifestations de l’optimisme chez l’être humain.

Mais l’homme n’est pas le seul à effectuer ce type de déplacement sur terre. Si pour lui il s’agit le plus souvent de mouvements de populations d’un pays vers un autre pour s’y établir, on peut y voir aussi le déplacement saisonnier et en groupe de certains animaux, voire de végétaux.

Plus spécifiquement ce peut être aussi le déplacement d’une substance, d’une cellule, d’un système informatique même.

Pourtant si le phénomène migratoire ne demeure pas limité à la seule sphère humaine, les différentes perceptions que l’on peut en avoir nous ramènent immanquablement à notre condition : une espèce en mouvement par nécessité.


Appel à projet


DATE LIMITE 1 JUILLET 2010


Nous recherchons des artistes qui seraient intéressés par une étude sur le thème de la migration ou dont le travail traiterait déjà du sujet. Cela inclut le phénomène en lui-même, ses différentes formes ou représentations, ses acteurs, ses raisons fondées ou non, les rapports entre tous ces éléments, tout ce qui d’une façon ou d’une autre participe de ce type de mouvement et peut alimenter cette réflexion collective.


Les supports sont laissés à la discrétion de l’artiste en fonction de l’espace disponible.

Photo, peinture, vidéos, film, sculpture, dessin, performance, installation, etc..

 

Une programmation de films et de spectacles est aussi envisagée.

Une visite de l'espace est possible sur RDV ou aux heures d'ouverture de la Galerie.


Le dossier de candidature doit comprendre au moins les éléments suivants:


Titre et description de l'oeuvre, ses dimensions, les matériaux utilisés, des visuels si l'oeuvre existe déjà, ou tout élément (dessin, maquette) permettant de comprendre son apparence, une fiche technique si besoin.

S'il s'agit d'un film ou une vidéo, un DVD et/ou lien internet vers le film.

Un texte de l'artiste expliquant sa démarche artistique générale et spécifiquement celle concernant l'oeuvre à présenter, un CV. Eventuellement un lien vers site web de l'artiste.


Les candidats proposant des oeuvres nécessitant du matériel audiovisuel par exemple, doivent préciser si ils peuvent fournir le matériel nécessaire.


Un jury se réunira pendant la premier quinzaine de juillet pour décider du nombre de participants.


L’exposition se tiendra DU 30 SEPTEMBRE AU 16 OCTOBRE 2010


Des nocturnes seront organisées chaque semaine.

 


La Galerie G.


Situé au 23 de la rue des Lilas, dans le 19eme arrondissement, cet ancien garage au RDC,

recyclé en galerie offre une surface d’environ 300m2, dont une salle principale de 32 m de long, plusieurs petites salles, un espace de projection, une salle noire et un bar/café. De par sa nature première la hauteur des salles est limitée à 2,60m.

 

Le program de la Galerie est publié sur http://lartaugarage.over-blog.com/


La structure modeste de la galerie ne permet pas le financement du travail des artistes.


En contrepartie les coûts inhérents à la campagne de communication seront à sa charge.


En cas de vente d’une œuvre durant l’exposition, l'association l'art au Garage demandera une participation à hauteur de 25% sur le prix de vente.


Il sera demandé aux artistes de participer à la permanence de l’exposition dans la mesure de leurs disponibilités.


 


Dossiers à envoyer par mail


artaugarage@gmail.com

 


ou par courrier (avec un enveloppe timbré pour le retour svp)

à

Rebecca Young

16 rue de la Liberté

75019 Paris


ou à déposer en mains propre uniquement

(pas de boite au lettre)

à l'art au Garage

23 rue des LILAS

75019 Paris

 

Contact téléphone 0661919608